Le labo rural

CARTON PLEIN déménage à la campagne dans le Puy de Dôme dans la commune de Job. Après 7 ans d’actions à Saint-Etienne autour de la Cartonnerie, c’est un vrai nouveau départ !

L’association pose ses valises au premier étage désert de la Farandole, un ancien centre de vacances aujourd’hui en partie inoccupé. S’installe pas à pas un labo rural avec son lot de rencontres, d’ateliers et d’aventures recomposées avec les habitants d’ici.

Le labo rural permettra d’accueillir en résidence des personnes et regards divers qui viendront apporter des focales différentes sur le territoire et s’appuiera sur toutes les forces vives pour faire des choses ensemble.

Le projet se développera d’abord sur la commune de Job mais se déploiera à d’autres échelles sur les communes voisines, dans la Communauté de communes Ambert Livradois-Forez, sur le territoire du Parc Naturel Régional Livradois-Forez, en fonction des sujets, des rencontres et des opportunités…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le bourg de Job s’est, comme beaucoup d’autres bourg, en partie vidé de ses activités. Dans la commune, la population atteignait 1400 habitants en 1950 pour n’en compter aujourd’hui que 1000. La population se stabilise : employés des nombreuses usines de la vallée, retraités en quête de tranquillité, personnes qui viennent chercher à la campagne une meilleure qualité de vie, résidents secondaires… Une nouvelle diversité de population, en partie attirée par un habitat peu cher et une qualité de vie agréable, invente de nouvelles manières d’habiter et participe au croisement des cultures. Les codes transmis de générations en générations ne sont pas explicites ce qui entraîne parfois des incompréhensions et des quiproquos. La culture de l’accueil prônée par les instances politiques territoriales a du mal à s’inscrire dans les ADN des villages.

“Les conflits de cultures et de projets s’accentuent avec la diversité de la population (chasseurs contre écologistes, agriculteurs contre néo-ruraux…) . Pourtant le nombre réduit d’habitants facilite la communication, mais les différences de cultures, de générations ou de classes sociales rendent compliquée une approche commune. Face aux intérêts locaux, les divergences d’opinions peuvent s’effacer au profit d’une volonté de faire ensemble. Pour cela il faut embrasser la complexité de l’écosystème particulier que sont les villages et intégrer les intérêts de chacun dans une projection de l’avenir de son territoire.”

27eme région, Les villages du futur, La documentation française, 2012

Carton Plein se propose de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour recréer une dynamique collective locale visant à décider d’un avenir commun. Notre envie est de croire que les campagnes sont inventives, vivantes et doivent avoir droit au chapitre dans le dessein commun.

+ L’équipe du labo rural +

Totalement pluridisciplinaire l’équipe à géométrie variable se recompose au fil des projets des besoins des rencontres… A Job, s’amorce une équipe locale : Fanny Herbert, coordinatrice du projet ; Juliette Dupuis, architecte socio-urbaniste (stage 2018) ; Cécile Nast, Louis Simonin, Léa Aufrand, et Roxane Philippon ; Yann Théveniaud, photographe multicartes ; Noémie Paperin et Émeline Romayat architectes urbanistes du PMU ; Juliette Belliard et Pierre Bernert, marionnettistes/comédiens de la Cie La Trouée, Agathe Montel, architecte, Chloé Arnoux designer…

Mais aussi ponctuellement les autres copilotes Carton Plein Alissone Perdrix, Laurie Guyot, Corentine Baudrand, les complices nombreux ici et ailleurs comme Hervé Agnoux, Catherine Gauthier…

+ Les partenaires du laboratoire rural

Le Laboratoire rural est soutenu par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Communauté de Communes Ambert Livradois-Forez, la mairie de Job (via la mise à disposition d’un local), la Région Auvergne Rhône Alpes via les dispositifs FIACRE (pour Parcours de jeu) et l’appel à projet Mémoires du 20ème siècle (pour Job vive les vacances). Il bénéficie du soutien du Mécénat de la Caisse des dépôts et Consignations das le cadre de l’appel à projet « Architecture et paysage » et tisse des réseaux de partenariats essentiels sur la commune et au delà.