Le labo rural

CARTON PLEIN  prend ses quartiers de campagne dans le Puy de Dôme dans la commune de Job de 1000 habitants ! Après 7 ans d’actions à Saint-Etienne autour de la Cartonnerie, c’est un vrai nouveau départ !

L’association pose ses valises au premier étage désert de la farandole, un ancien centre aéré aujourd’hui en grande partie inoccupé… S’installe pas à pas un laboratoire rural avec son lot de résidences, de workshops et d’aventures recomposées impliquant les nombreuses ressources locales…

Le labo rural permettra d’accueillir en résidence des personnes et regards divers qui viendront apporter des focales différentes sur le territoire. Le projet se développera d’abord sur la commune de Job mais se déploiera à d’autres échelles sur les communes voisines, dans la communauté de communes Ambert Livradois-Forez, sur le territoire du Parc Naturel Régional Livradois-Forez en fonction des sujets, des rencontres et des opportunités…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le bourg de Job anciennement très dynamique s’est progressivement vidé de ses activités… Dans la commune, la population atteignait 3400 habitants en 1850 pour n’en compter aujourd’hui que 1000 ! Aujourd’hui la population se stabilise : employés des usines de la vallée, retraités en quête de tranquillité, personnes aux revenus modestes viennent chercher à la campagne une meilleure qualité de vie, résidents secondaires… Une nouvelle diversité de population, en partie attirée par un habitat peu cher et une qualité de vie agréable, invente de nouvelles manières d’habiter et participe à l’hybridation des cultures. Avec ce nouveau brassage ce sont des cultures très diverses qui cohabitent et parfois se frottent… Les codes transmis de générations en générations ne sont pas explicites ce qui entraîne de nombreuses incompréhensions et quiproquos. La culture de l’accueil prônée par les instances politiques territoriales a du mal à s’inscrire dans le nouvel ADN du village.

Les «rurbains» ou «néo-ruraux» arrivent avec des références et des pratiques culturelles qui ne sont pas nécessairement celles des populations qui ne sont jamais parties. Apparaissent donc des écarts culturels. C’est dans ces écarts que peuvent se créer des fractures mais que peuvent aussi s’inventer de nouveaux usages et de nouvelles formes de sociabilité, de nouvelles formes artistiques et culturelles qui viennent justement répondre aux problématiques rencontrées. L’enjeu est donc de comprendre comment ces recompositions se traduisent en termes de lieux de vie et de lieux de culture.

“Les conflits de cultures et de projets s’accentuent avec la diversité de la population (chasseurs contre écologistes, agriculteurs contre néo-ruraux…) . Pourtant le nombre réduit d’habitants facilite la communication, mais les différences de cultures, de générations ou de classes sociales rendent compliquée une approche commune. Face aux intérêts locaux, les divergences d’opinions peuvent s’effacer au profit d’une volonté de faire ensemble. Pour cela il faut embrasser la complexité de l’écosystème particulier que sont les villages et intégrer les intérêts de chacun dans une projection de l’avenir de son territoire.”

27eme région, Les villages du futur, La documentation française, 2012

Carton Plein se propose de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour recréer une dynamique collective locale visant à décider d’un avenir commun pour ne plus lutter pour maintenir, mais décider pour s’épanouir.

+ Les partenaires du laboratoire rural

Le Laboratoire rural est soutenu par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Communauté de Communes Ambert Livradois-Forez, la mairie de Job (via la mise à disposition d’un local), la Région Auvergne Rhône Alpes via les dispositifs FIACRE (pour Parcours de jeu) et l’appel à projet Mémoires du 20ème siècle (pour Job vive les vacances). Il bénéficie du soutien de notre Mécène préféré et tisse des réseaux de partenariats essentiels sur la commune et au delà.