RÉCITS CONTRE RÉCITS

Quel honneur ? recevoir à domicile le labo Récits de Barbara – ce réseau informel de super power girls !

Journée de réflexion active par le Laboratoire Barbara

Samedi 27 juillet 2019 – Gare de l’Utopie, Vertolaye (63)

À l’occasion de la publication du livre d’Esther Guillemard et Suzie Passaquin “Avant l’architecture – Une programmation habitée” aux éditions du PUCA, un récit autour de l’expérience d’urbanisme habité à La Gauthière à Clermont-Ferrand, le laboratoire Barbara organise un laboratoire de réflexion au sujet de la place du récit dans nos pratiques de programmation habitée.

Les récits de projets sont des outils puissants : pour faire naître l’envie de faire, pour communiquer des intentions, pour expliquer les besoins, pour transmettre des enjeux, pour raconter une expérience… Parlant au plus grand nombre comme aux plus experts, ils apparaissent comme un pendant complémentaires de nos pratiques expérimentales et transdisciplinaires. Ce sont des outils récurrents car habités : ils permettent de partager des données sensibles, de saisir les rapports affectifs aux lieux, et transmettent même une forme de puissance grâce à l’imaginaire qu’ils déploient.

Cependant, le pendant de cette force peut être une faiblesse : comment ne pas enjoliver ou même simplifier l’existant, toujours plus complexe et tumultueux qu’un seul récit ?

Comment garder une légitimité auprès d’acteurs peu enclins à la parole symbolique ? Comment ménager de la place au doute et au questionnement dans des récits à portée utopique ? Comment garder les pieds sur terre tout en manipulant de l’imaginaire ? Ou encore, comment prendre en charge la dimension collective de nos projets dans des récits fondamentalement subjectifs ?

Pour explorer la puissance, le rôle, les statuts, les formes, mais aussi les pièges et les paradoxes des récits de projets, nous souhaitons le temps d’une journée décrypter, échanger et expérimenter autour de ce sujet, pour se réapproprier nos propres outils de récits à l’heure de la marchandisation généralisée des histoires****. Du conte au storytelling, des anecdotes secrètes aux conférences TED, de la bouche à l’oreille : comment se positionner et gérer la puissance du récit ?

Voulez-vous être de la partie ? On a pensé à vous car il nous semble que vous êtes concerné par ce sujet. Si oui, dites-nous YES et on vous indique la marche à suivre pour le reste. Nous sommes en train de concocter le déroulé précis à base d’invités spéciaux, de débats en petits et grands groupes, de tests spectaculaires, d’échange de savoirs et de références, et bien sûr de barbecue en plein air et d’une soirée sans fin. Come on girls !

*Élise Olmedo et la cartographie narrative : Médier les récits de vie, expériences de cartographies narratives et sensibles, Mappemonde, 2016.

**Bénédicte Mallier, Les conditions du dialogue entre l’architecte et l’habitant à travers des perceptions croisées de l’espace vécu, colloque à Cerisy, juillet 2018.

***Gigi Bigot, sur le rôle émancipateur de la parole symbolique : Marchande d’étoiles, ATD Quart Monde, 2018.

****Benjamin Roux, L’art de conter nos expériences collectives – faire récit à l’heure du storytelling, Éditions du Commun, novembre 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s