Les Mélèzes, un ancien pensionnaire connecté

Capture d’écran 2018-04-04 à 19.48.46.pngNavigant sur le net à la recherche d’éléments sur les Mélèzes, je trouve le site de Papou Poustache, un bloguer très suivi dans la région qui consacre plusieurs articles à l’aérium… Je laisse un commentaire sous une liste importante de messages d’anciens pensionnaires en quête de retrouvailles ou de souvenirs…  voilà qu’un premier retour me parvient.

 » Bonjour, j’ai vu votre message sur le blog de Papou Poustache concernant l’aérium des Mélèzes. J’ai beaucoup de souvenirs et de nostalgie de cet endroit « Vivant » autrefois. Je détiens un grand nombre de documents photos plaquettes, etc. sur la vie de Job et de l’aérium. J’ai aussi des contacts avec le personnel de l’époque et même avec « oncle Borie », un des dirigeants autrefois ou encore avec Didier l’ex-directeur. Je serai content de partager ce passé avec vous. Cordialement,  JMT

Je lui réponds et quelques jours plus tard…

« Alors, commençons par le début… […] Bien sûr j’ai été moi-même pensionnaire durant deux mois en 1984 aux Mélèzes, mais j’ai connu Job trois années plutôt quand mon frère a été interné là-bas deux années de suite. Donc en 1980 et 1981 j’ai  eu la chance de vivre à l’hôtel des voyageurs une quinzaine de jours chaque année, je dis chance parce que même les habitants de Job ne pouvaient pas pénétrer dans dans le centre de l’aérium et par conséquent j’ai connu la vie à l’extérieur et à l’intérieur de la l’aérium sans être pensionnaire.

Je suis un grand nostalgique du passé et pas que sur le site de Job (une préférence quand même) ce qui fait de moi un quelqu’un qui a la connaissance du passé de certains endroits comme celui-ci. Il m’arrive de me déplacer une fois ou deux l’an à Job. Je vous propose de me contacter par téléphone et nous conviendrons d’un moment d’échanges téléphoniques dans un premier temps et pourquoi pas une rencontre ici ou à Job mais pour Job pas avant quatre semaines pour moi.

Et merci encore de l’intérêt que vous portez à cet endroit,

Cordialement,

JMT « 

JMT deviendra un informateur de choix qui n’hésitera pas à nous scanner les documents glanés au fil du temps, à nous communiquer de nombreux contacts et à sensibiliser ses connaissances pour qu’elles participent à nos actions. Nous mènerons un entretien téléphonique. Il devrait nous rejoindre à Job en avril. Voici les photographies livrées par JMT. Hâte d’avoir ces précieux documents en main !

 

 

 

 

3 Comments

  1. Comme dit précédemment dans la messagerie, j’aimerais bien rentrer en contact avec des personnes suscetibles d’echanger des informations.
    Nous étions, mon frère Daniel et moi, présents sur l’aérium des Mélèzes de juin à décembre 1966. Que de magnifiques souvenirs nous en avons gardés. Ce séjour de six mois a bouleversé ma vie, et il ne se passe pas plus de quelques jours, pour que depuis plus de cinquante ans, je n’y repense.
    J’y ai découvert:
    _ l’interprétation de la musique avec la Modau de Smetana et la 9ème de Bethoven.
    _ l’affection en dehors du cocon familial avec cheftaine Michèle (Michèle Larue) , venant de Ajain. Elle était d’une incroyable gentillesse.
    _ La rigueur de la sièste avec le drap comme visière. Je ne sais pas si ça vient de là, mais je n’ai jamais pu faire la sièste de ma vie.
    _ L’inquiètude au sujet de mon frère Daniel qui avait avalé une pointe et qui était resté quinze jours à l’infirmerie, le temps du transit.
    _ Les délices de la scarlatine.
    _ Les premières amourettes avec Jeannine Buzin de Montluçon.
    _ La façon de faire mon lit au carré, à laquelle je n’ai jamais dérogé, tous les jours depuis cinquante quatre ans.
    _ La discipline avec cheftaine Dominique dans la section des Aigles. Elle était le clone de Nana Mouscouri, jolie brune avec de grands cheveux et des lunettes.
    _ La préparation d’un spectable de fin d’année, sur le thème d’une musique de rock du moment.
    _ L’empèchement, de justesse, du crime que voulait réaliser mon frére, par vengeance sur (cheftaine Geuneviève je crois).
    _ La remise de mon billet d’honneur.
    _ La coquinerie des filles qui se mettaient toutes nues devant les garçons depuis leurs douches.
    _ Que de souvenirs impérissables j’aimerai partager. J’avais douze ans.
    maleplatejeanpaul@gmail.com
    Tel. 07 82 66 14 65

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s